Montagnes

Pico Viejo

Pico Viejo (0 m)

Posté le mardi 12 octobre 2010 à 23:07:21

Massif: Ile de Tenerife (Archipel des Canaries, Espagne)

Activité: Randonnée

Difficulté: Peu difficile

Altitude: 0 m

Dénivelé: 0 m

Horaire: 7 h et 30 minutes

Description: Le Pico Viejo culmine à 3135 mètres d'altitude et parait bien modeste par rapport au Pic de Teide avec ses 3718 mètres. Pourtant, loin des foules, avec le plus grand cratère de l'ile, c'est certainement une des montagnes les plus impresionnantes des Canaries. Seconde en altitude, elle est aussi le siège d'une intense activité éruptive, avec notamment les fameuses "Narices del Teide" qui ont déversé des millions de mètres-cube de lave fluide noirâtre en 1798, et récemment, le Chinyero à plus basse altitude en 1909. Loin de la foule se pressant au téléphérique du Teide qui ne permet même pas d'atteindre le sommet sous un prétexte écologique complètement fallacieux, on s'aventure pleinement dans l'univers volcanique extraordinaire des Iles Canaries, dont la puissance tellurique a laissé des traces incroyables. Il s'agit d'une ascension et non d'une simple randonnée, compte-tenu de l'éloignement, de la difficulté pour trouver l'itinéraire et de l'endurance qu'il faut avoir, vu la longueur à parcourir (20 kilomètres environ et 1200 mètres de dénivelé). Le départ est au "Mirador de Chio" sur la route en direction de "Los Gigantes". Après avoir traversé la coulée de lave venant des "Naricès del Teide", bifurquer dans un vallon encaissé qui monte vers le sommet. Le chemin devient progressivement de plus en plus raide, passant à côté d'une bouche latérale impressionnante que l'on ne peut pas deviner du bas. Après le contorunement de plusieurs ressauts rochers de couleur différente, on approche du bord du cratère que l'on atteint par une courte escalade, après avoir effectué une longue et pénible traversée à flanc dans du sable volcanique instable. En posant les mains sur la dernière arête effilée, on peut admirer le gouffre qui se cache derrière. On rentre ensuite facilement dans le cratère lui-même qui est partiellement comblé sur ce versant, juste sous le Pic de Teide aux couleurs variées. Attention de ne pas se perdre en cherchant le chemin qui ramène aux "Naricès del Teide". Juste au dessus de bouches impressionnantes, plonger dans les pentes raides en sable volcanique noir (un régal de dévaler en courant, mais gare aux graviers dans les souliers !), puis atteindre un replat avec de grosses boules de lave refroidie. Le chemin serpente ensuite le long des grandes coulées qui ont recouvert plus de 5 km2 de terre de la caldeira lors de la plus grande éruption de Ténérife sur les trois derniers siècles. Retour vers la voiture par la route tracée au milieu d'une atmosphère dantesque.

  Téléchargez le fichier GPS (format *.gpx)



Carte Googlemap® avec le tracé

Retour

[+740]     [+4]     Partager: