Montagnes

Tête de Garnesier

Tête de Garnesier (2367 m)

Voie: Face Sud

Posté le samedi 16 février 2019 à 18:56:21

Massif: Dévoluy (France)

Activité: Ski-Alpinisme

Difficulté: Difficile

Altitude: 2367 m

Dénivelé: 1350 m

Horaire: 5 h

Description: La Tête de Garnesier est le dernier contrefort du Dévoluy, au Sud du massif. D'altitude modeste, elle est pourtant une vraie montagne, impressionnante par le pan incliné sur 900 m de dénivelé, dont l'inclinaison oscille entre 30 et 40°, sans jamais faiblir, jusqu'au sommet. Bien cachée, on ne peut apprécier son élan qu'en montant au le col de Festre, avant le village de la Cluse. Autant dire que lorsque les conditions de neige sont idéales (ce qui était) le cas, c'est une course exceptionnelle, par l'ampleur et l'engagement. C'est typique du Dévoluy d'avoir des sommets parfois très discrets mais très spectaculaires. Départ depuis le hameau de la Bessée sur la route reliant Lus-la-Croix-Haute à la Jarjatte. On gare la voiture au mieux, car il n'y a pas beaucoup de place. Petite descente pour rejoindre les gorges du Riou Froid qui porte bien son nom, avec des gorges décorées de belles draperies de glace lorsqu'il fait froid. Le coin est un vrai congélateur. Douce montée par la route forestière enneigée, qu'il faut suivre sur cinq kilomètres environ, avant de bifurquer sur la gauche, sous la tête de Garnesier qui commence à être visible. Après quelques lacets facile, on arrive sous la tête elle-même et les choses changent du tout au tout en quelques mètres. Prendre droit le couloir, barré parfois par des ressauts rocheux, et atteindre 400 m plus haut un replat vers 1800 m. C'est le point de jonction avec le tracé venant du cold du Festre. Magnifique atmosphère, avec quelques arbres nains accrochés à la pente. Le couloir nécessite les crampons, et son inclinaison atteint parfois 40°. De ce point il est possible de remettre les skis, avec couteaux, mais ce n'est pas obligatoire. En montant, on a l'illusion que la pente va être moins raide, mais il n'en est rien. La pente est toujours très soutenue, jusqu'au sommet ! Il y avait des traces de crampons dans cette partie. C'est peut-être plus pratique que les skis, obligeant à de nombreuses conversions. Si la neige est un peu molle avec le soleil, ce n'est pas toujours agréable. La ligne est facile, il faut monter tout droit, en restant toujours côté rive droite de la pente. Cela évite de trouver des barres rocheuses du côté de la tête des Ormans. A la fin, on longe des corniches de neige, et il faut déchausser pour atteindre la croix en bois au sommet, duquel la vue est impressionnante, surtout sur le grand Ferrand à portée de main. La descente est directe, et suit la voie de montée. En 20', la grande face est descendue, l'inclinaison et la régularité du pan inclinée aidant à faire des virages sans difficultés. Atmosphère très fuyante !! Le retour par la route forestière est assez rapide, car malgré la faible inclinaison, cela descend bien, le froid s'étant accumulé au fond des gorges. Course magnifique à tous points de vue, tant pour la montée que la descente.

Précautions: Course technique, demandant une bonne maitrise des crampons et des conversions en pente raide. Chute interdite tout le temps ! Personne sujette au vertige s'abstenir. Les conditions peuvent très vite changer vue la basse altitude. Si la neige est très dure, tôt le matin, attendre que celle-ci soit ramollie par le soleil.

  Téléchargez le fichier GPS (format *.gpx)

Carte IGN® avec le tracé (format *.jpg)


Carte Googlemap® avec le tracé

Retour

[+641]     [+2]     Partager: