Montagnes

Ulsan Bawi et cascade de Biryeong

Ulsan Bawi et cascade de Biryeong (0 m)

Posté le mardi 12 octobre 2010 à 21:49:05

Massif: Massif du Seoraksan, Corée du Sud (France)

Activité: Randonnée

Difficulté: Peu difficile

Altitude: 0 m

Dénivelé: 0 m

Horaire: 6 h

Description: Le massif du Seoraksan est un pur bijou de la Corée du Sud. A quelques kilomètres de la mer du Japon et de la cité balnéaire de Sokcho aux consonances déjà russes, c'est un des plus célèbres et emblématiques de ce petit pays coincé entre la Chine et le Japon, sans oublier la Corée du Nord, dictacture stalinienne ermite totalement anachronique. Dans les pays d'Asie, et en Corée notamment, les montagnes sont sacrées. Point de village, c'est la nature à l'état pur, avec éventuellement un temple bouddhiste perdu dans un site enchanteur. Le Seoraksan ne déroge pas à cette règle. Après avoir pris le bus 17 ou 17-1 du centre-ville de Sokcho, on arrive en 40' à l'entrée du parc. Traditionnel lieu d'effervescence, où les petites échoppes de bibelots cohabitent avec les hôtels de luxe. Très kitsch tout cela. Une fois passé le contrôle sous une porte coréenne traditionnelle, la nature prend toute son ampleur, et les choses agréables commencent. Un petit coucou à l'ours mascotte des parcs en Corée, et l'on avance sur un large chemin qui passe au pied d'une gigantesque statue de Bouddha en bronze. Impressionnant. Ensuite, on s'engage dans la vallée de droite, peu après le téléphérique. On passe alors à côté d'un magnifique temple. Puis c'est la montée dans la forêt le long de la rivière en direction de l'Heundeul Bawi, un bloc sphérique en équilibre, que l'on peut faire bouger d'une main. C'est le lieu d'attraction type, chacun, et nous y compris, voulant se faire prendre en photo devant ce bloc insolite. A côté, au milieu d'un chaos de rochers gris marqués d'inscriptions coréennes, un temple bien caché sous un énorme bloc abrite une belle statue de Bouddha. Magique ! Puis c'est la montée vers les rochers rouges de l'Ulsan Bawi. Le chemin, devient progressivement plus raide dans la forêt, mais l'équipement est ici incroyable pour nous français... Pour éviter les érosions, on marche presque en permanence sur un escalier suspendu. A la faveur d'une éclaircie, la fameuse arête surgit des brumes et c'est alors un pur émerveillement de voir ce granit rouge, lisse s'élevant puissamment vers le ciel. Des pins aus formes de bonsaï rendent le lieu idyllique. On arrive alors aux fameuses échelles qui ne sont en fait qu'un gigantesque escalier qui grimpe jusqu'au sommet. On peut voir de côté des relais, car ici, les coréens grimpent. On les envie à voir ces fissures comme au Yosemite ! Si l'escalier est raide, rien de bien inquiétant, et après quelques passages spectaculaires, on arrive au sommet, où un groupe de secouristes vous attend pour vous décerner la médaille de l'ascension. Il faut dire que pour certaines coréennes chaussées de talons aiguilles, c'est un véritable exploit ! De là-haut, une vue incroyable de blocs rouges, sur cette crête mythique du massif. Le domaine des dieux ! Après le retour par le même chemin, nous n'avons pu résister à visiter la cascade Biryeong, sur l'autre rive, qui fait de l'ensemble une très belle randonnée de longue durée. Avec les deux randonnées couplées, on a déjà une belle vision de ce massif si beau. Aucune difficulté notable, et même de jeunes enfants peuvent monter sous l'oeil attentif des parents néanmoins.

Précautions: Attentions aux échelles glissantes par temps humide !

  Téléchargez le fichier GPS (format *.gpx)

Carte Googlemap® avec le tracé

Retour

[+751]     [+4]     Partager: